Maria Montessori : Les Fondements

Maria Montessori est née en Italie en 1870. A l’âge de 26 ans elle devient l’une des première femmes médecins de son pays. Après plusieurs années à travailler en psychiatrie, au contact d’enfants “déficients”, elle élabore avec son expérience du terrain et de plusieurs études parues ces années-là, une méthode axée sur l’observation et l’accompagnement.

Elle dira : “Imprégnée des plus absurdes préjugés de l’éducation commune, j’avais cru que pour obtenir de l’enfant un effort de travail et de sagesse, il était nécessaire d’encourager ses sentiments les plus bas, la gourmandise, la vanité, l’amour propre au moyen d’une récompense extérieur. Je fus donc stupéfaite en constatant que l’enfant à qui il est permis de s’élever perd ses bas instincts. J’encourageais alors vivement les enseignants à cesser d’utiliser récompenses et punitions, qui ne convenaient pas à la nature de nos enfants, et a se contenter de les accompagner avec douceur dans leur travail.”

En 1894 elle réalise un stage clinique en milieu psychiatrique. Ce qui l’a marque, c’est que les enfants et les adultes sont mélangés et qu’il n’y a rien de proposer pour eux. Son premier travail va alors d’obtenir un espace pour les enfants avec des jeux. En leur apportant du matériel adapté à leur besoin, elle observe une transformation chez l’enfant.

En 1907 elle ouvre la première maison des enfants 3-6 ans. Elle continue à beaucoup observer les enfants et découvre que lorsque les enfants sortent d’une concentration, ils paraissent plus calme, plus intelligent et leurs comportements changent.

Elle expliquera également lors d’une interview à Paris en 1949 : “Ma méthode consiste surtout à donner à l’enfant la possibilité de vivre naturellement, et à susciter sa spontanéité. Pour cela, je créé un environnement dans lequel il puisse vivre comme dans une maison. Et dans cet environnement, je mets une quantité d’objets pratiques et d’outils qui vont servir à développer son intelligence : un peu comme dans une maison où les enfants auraient leurs meubles, leurs petites choses pour la cuisine, pour la table, etc.

Ce n’est pas l’enfant qui doit s’adapter à l’environnement mais l’inverse.

  • A la naissance : «  Aide moi à être »
  • Avant 3 ans : « Aide moi à faire par moi-même »
  • A 3 ans : « Aide moi à penser par moi-même »

On limite les stimulations : soit visuel ou auditif. Le matériel doit être beau, en matériaux naturels et en bon état. : il faut que l’enfant soit attiré par le matériel pour l’utiliser.

La méthode Montessori consiste à présenter le jeu à l’enfant en lui montrant l’utilisation. On lui remontre ensuite en ajoutant les mots. Puis, l’adulte se retire et observe : c’est à l’enfant de refaire l’action.

En crèche, l’enfant choisit son activité : pour Maria Montessori tout jeu de l’enfant est un travail qui est disposé sur un plateau. Il le prend,  s’assoit, l’accompagnant lui montre et lui explique comment faire. Ca sera ensuite à l’enfant de réaliser son travail.

Voici quelques photos d’un exemple d’aménagement. Elles ont été prise dans l’école de formation Institut Maria Montessori.

Photo à la une prise sur le site : montessori150.org

référence : Formation école l’ismm, france culture, l’enfant épanoui des éditons des petits pas.

Vous aimez cet article?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Whatsapp

Laissez un commentaire

Aller au contenu principal