Et si on parlait psychologie ?

Parler psychologie pour les enfants est tout récent et n’apparait qu’au XIX. L’enfant était jusque là considéré comme une chose. Maintenant nous savons que même pendant la grossesse il se passe pleins de choses. Le fœtus sent les émotions et les sentiments de la mère.

De 0 à 3 ans l’enfant va capter le monde avec ses sens. Le tout petit va se confondre avec sa mère, c’est une relation fusionnelle. Au fur et à mesure, il va apprendre à s’en distinguer et à se positionner dans la famille. L’enfant se structure grâce à l’affectivité ( capacité à sentir du plaisir ou de la douleur ) car c’est elle qui conditionne le développement intellectuel. L’Homme est un être de relation et sans affectivité, il ne peut pas se développer.

Il y a 3 stades successifs importants dans le développement de l’enfant :


A 12 mois : le stade Oral

Tout va se passer par la bouche. Le nourrisson capte tout, prend tout ce qu’il peut et s’attache à la personne qui le nourrit : sa mère. Elle va devenir l’être aimé car le plaisir de la nourriture par la bouche est quelque chose d’instinctif. Cela s’appelle le phénomène d’attachement. Le nourrisson va tout faire pour capter l’attention de sa mère (cri, ouvre les bras…) Il est très important que l’enfant s’attache.

Vers 2 ans : Le stade anal


L’enfant va vouloir faire plaisir à son tour. Cela se manifeste par l’apprentissage de la marche et de la propreté. Il prend conscience qu’il est une personne car il s’aperçoit de son indépendance vis-à-vis de sa mère. Il comprend qu’il peut s’opposer à quelqu’un. Vers 2 ans, c’est la crise du « non ». Période de confit, l’enfant comprend qu’il est quelqu’un. Ce stade permet l’affirmation de soi, le désir d’indépendance, la découverte de l’autorité, la formation du « moi ». Ce qui déclenche cette crise est :

  • le sevrage : il peut manger seul
  • l’apprentissage de la marche : il peut aller où il veut
  • l’interdiction : il veut jouer à l’adulte.

 

De 3 à 6 ans : Le stade phallique


L’enfant va apprendre à partager l’amour maternel et va s’apercevoir qu’il n’est pas le « centre du monde ». Ses premiers rivaux seront les membres de sa famille du même sexe que lui ( complexe d’oedipe). Cela va détruire certaine illusion chez l’enfant mais le rendra capable d’affronter les multiplicités des relations humaines. Cette situation triangulaire est signe d’une famille équilibrée où l’enfant comprend s’il est une fille ou un garçon. Si c’est un garçon, il va essayer de supprimer le père, avant de le prendre comme modèle. Pour une fille, l’objet d’attachement est la mère malgré ses sentiments amoureux pour le père. Elle va donc comprendre le rôle de la mère en l’imitant pour séduire le père. C’est ce dernier qui va l’ouvrir au monde.

Dans les prochaines semaines, nous parlerons plus en détail des enfants de moins de 3 ans avec les différents stades qui les caractérisent et comment nous, en tant que parents, nous pouvons les accompagner au mieux.

Si vous avez des questions, des réflexions à ajouter ou autres, vous pouvez nous laisser un commentaire, nous y répondrons 😉

Vous aimez cet article?

Partager sur Facebook
Partager sur Twitter
Partager sur LinkedIn
Partager sur Whatsapp

Laissez un commentaire

Aller au contenu principal